You man, E.T.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 19 juillet 2010

L'autre désastre pétrolier

Quel pays a le pétrole le plus sale au monde ?
Quel pays vend le plus de pétrole aux USA ?
Dans quel pays la production de pétrole est la plus désastreuse pour l'atmosphère ?
Quel pays consomme 4,5 litres d'eau pour 1 baril de pétrole produit, et renvoie cette eau polluée directement dans la nature ?

... Ce pays, c'est le Canada. Et plus particulièrement la province de l'Alberta, où de grandes entreprises pétrolières sont en train de littéralement dévaster la forêt boréale, sa faune et sa flore, lesquels auront très peu de chance de pouvoir se reconstituer après la fin de l'exploitation.

Cette production de pétrole, c'est celle des sables bitumineux. Une vrai catastrophe écologique, bien plus grave sur la longueur que ce qui se passe actuellement dans le Golfe du Mexique, et qui n'est pourtant déjà pas très beau.
Regardez un peu les chiffres :

  • des hectares de forêts se transforment en mines à ciel ouvert, où plus rien ne pourra repousser
  • la production d'un baril de pétrole à partir des sables bitumineux produit 3 fois plus de GES (gaz à effet de serre) que la production classique. Ceci est dû aux aller retour des camions et pelleteuses qui creusent à même le sol pour extraire le bitume.
  • il faut 5 barils d'eau pour produire 1 baril de pétrole, et ces eaux usées sont ensuite jetées à l'air libre, causant la mort de la faune et la flore locale (une compagnie canadienne a été condamnée pour la mort de 1600 canards en juin dernier)
  • sans compter que l'Alberta a vu son taux de cancer augmenter de manière élevée...


Exploitation de sables bitumineux en Alberta : un désastre pour l'environnement


Que pouvons-nous faire ? L'ONG Corporate Ethics encourage, sous le slogan "The other oil disaster", à boycotter la province de l'Alberta au niveau tourisme. Un site Web a été d'ailleurs mis en place, sur lequel vous pouvez signer et vous engager à ne pas aller visiter l'Alberta si rien n'est entrepris pour arrêter ce désastre : http://www.rethinkalberta.com/main.php
D'autres ONG, dont la française Les Amis de la Terre, se sont jointes à Corporate Ethics dans ce combat. Félicitations à elles !

Alors, qu'attendez-vous pour aller signer sur http://www.rethinkalberta.com/main.php ?

jeudi 1 juillet 2010

Playing for change: le concert

Hier soir, j'ai eu le plaisir d'assister au concert de Playing for Change. Si si si, souvenez-vous, l'idée était partie de cet ingénieur du son de génie qui a parcouru le monde pour enregistrer différents musiciens et monter des morceaux comme si les mecs avaient joué "ensemble".

Ca avait donné "Stand by me":

Cette video a été vue plus de 20 millions de fois sur youtube! Fabrice avait aussi rédigé un billet sur eux ici.

Il a ensuite décidé d'organiser un défi de taille: une tournée internationale avec ces musiciens qui ne s'étaient... jamais rencontrés. On ne peut jamais savoir si l'ambiance dans le groupe sera bonne, et si chaque musicien va trouver sa place sur scène. Et bien ce que j'ai vu hier, c'est tout ce que j'aime: des gens qui ont la patate, qui font des morceaux très différents de ce que l'on peut entendre sur l'album, et avec même quelques surprises (comme la venue de Tété).

Voici une video de leur tournée :

Il y a encore quelques mois, ces musiciens jouaient principalement dans la rue. C'est incroyable d'imaginer qu'ils se retrouvent au devant de la scène en si peu de temps. Surtout pour Grandpa Elliott, qui semble avoir passé la plus grande partie de sa vie dans la rue et qui trouve le succès à un moment où il ne le cherchait sûrement plus. A chaque fois qu'il chantait ou qu'il prenait son harmonica, c'était un tonnerre d'applaudissements dans la salle.



Et pour finir, il y a un blog sympa qui retrace toute l'histoire de playing for change. C'est ici.

samedi 29 mai 2010

We've created something that will affect your children's children. Can you say the same about your life?

Ce billet est dédié à une boîte dont on parle particulièrement en ce moment. Ils font la une des journaux, au point de faire palir d'envie Steve Jobs avec son Ipad. Je veux bien sûr parler de British Pretoleum et de la marée noire dans le Golfe du Mexique.

Vous connaissez sûrement twitter, c'est outil de micro-blogging ultra à la mode. BP, comme toute société dans le vent des nouvelles technos, a bien sûr son compte officiel twitter. Et bien à côté de celà, un petit malin a créé @BPGlobalPR, un faux-compte officiel BP avec des annonces très marrantes. Ca marche tellement bien qu'il a maintenant 85 000 followers (soit 10 fois plus que le canal officiel BP !!).

Voici quelques uns de mes messages préférés :

We are very sorry, but due to an increased amount of accidental immolations, all beach volleyball tournaments are now non-smoking. #bpcares.

@bpTerry just asked a scientist why there are so many crows in the south. Turns out they are seagulls. It was AWKWARD. #bpcares (Le PDG de BP a demandé pourquoi il y a temps de corbeaux dans le Golfe du Mexique. Manque de bol, c'était des mouettes.)

We've created something that will affect your children's children. Can YOU say the same about YOUR life? #nailedit #bpcares

Of course, bp cares about the fishing industry as well. Now, all tuna from the gulf coast comes pre-packaged in oil. #you'rewelcome #yum

They want to fine us $4,300 for every barrel of oil spilled? Umm, we're not spilling barrels, the oil is going directly into the gulf. DUH

A bird just stole my sandwich! You deserve everything you get, nature!!! #bpcares

We feel terrible about spilling oil in American waters, we'll make sure the next spill happens where the terrorists live. #bpcares

We're not showing footage of Top Kill tomorrow because Terry dropped the Flipcam in the toilet. I don't even want to ask how it happened.

Voilà aussi quelques images :





L'ensemble de ces images est disponible ici.

lundi 15 mars 2010

Steorn : énergie "libre, propre et permanente" ?!?

Steorn est une société irlandaise, basée à Dublin, qui clame depuis maintenant plus de 6 ans avoir développé une technologie utilisant des interactions magnétiques permettant un rendement supérieur à 100%... autrement dit produisant plus d'énergie qu'elle n'en dépense. Le tout sans interaction nocive sur l'environnement qui entoure la machine censée produire cette énergie.
Cela, la plupart des scientifiques le considère bien évidemment comme une violation des lois physiques sur lesquelles repose notre monde - en tous cas le monde tel qu'on le modélise actuellement. Un des slogans de Steorn est d'ailleurs une phrase de George Bernard Shaw, prix Nobel de littérature irlandais en 1925 :

All great truths begin as blasphemies

, ce que l'on peut traduire par "Toute grande vérité est considérée au départ comme un blasphème"... (ce qui s'est très souvent démontré vrai dans l'histoire de notre civilisation)

Depuis toutes ces années, Steorn n'a pas réussi à faire de démonstration probante de leur technologie. Beaucoup diront que c'est normal puisque ce que Steorn avance est tout bonnement impossible. (encore une fois : impossible dans le monde tel qu'on le modélise, c'est à dire avec nos connaissances actuelles)
Ce qui est assez incompréhensible, c'est qu'il me semble difficile de croire qu'il s'agisse d'un canular ou d'un quelconque coup de pub : Steorn investit sans relâche depuis 6 ans dans cette technologie, ils ont sélectionné et mis à l'épreuve un grand panel de scientifiques et d'ingénieurs avec un processus de validation bien défini et très long, ... bref, ça sent le sérieux et on aurait envie d'y croire ! A moins que McCarthy, le CEO de Steorn, se soit tout simplement trompé et qu'il ait cru dur comme fer à un mirage. Ça parait énorme... mais c'est peut-être moins énorme que l'éventualité d'une énergie "libre, propre et permanente".

jeudi 4 mars 2010

La voiture électrique, c'est pour bientôt ?

Pour vous la voiture électrique, ça représente quoi ?

Il a la version années cinquante :

La version "voiturette de golf", très pratique pour parler business :

Et le roadster Tesla, beaucoup plus sexy :

Bref, vous voyez qu'on parle essentiellement de prototypes ou de produits de luxe (la Tesla Roadster ayant un prix avoisinant les 100 000 dollars). Et pourtant on avance ! Certains entrepreneurs se lancent dès aujourd'hui dans cette aventure.

C'est le cas d'Alef, un ancien collègue à moi basé en Hollande. Il a arrêté l'informatique il y a quelques mois pour se lancer dans la commercialisation de véhicules électriques au pays des tulipes (je parle des fleurs, bien entendu ;) ).

Son blog regorge d'informations intéressantes sur les véhicules électriques.

Voici quelques faits intéressants :

  • Une part importante du coût d'une voiture électrique est la batterie elle-même.
  • Les batteries ne sont pas inusables, et le renouvellement d'une batterie peut coûter très cher (40 000 Eur dans le cas de la Tesla, probablement au moins 10 000 Eur pour une voiture plus classique).
  • On ne sait pas encore avec précision quelle est la durée de vie d'une batterie (quelque part entre 5 et 15 ans). Des tests sont réalisés en ce moment, par le biais de sondes placées dans des véhicules "témoins".

En bref, les voitures électriques restent chères aujourd'hui mais cela pourrait changer rapidement. Dès qu'elles seront produites en masse, les prix vont baisser très fortement. Par ailleurs, une bonne crise pétrolière pourrait également changer la donne en faveur des véhicules électriques.

Le blog d'Alef est disponible ici

mardi 23 février 2010

8 objectifs à tenir d'ici 2015 : le temps presse !

Il y a un peu moins d'1 an de ça, je vous parlais des Objectifs du Millénaire pour le Développement, 8 actions que 191 gouvernements membres de l'ONU se sont engagés en 2000 à tenir d'ici 2015 :

  1. Réduire l'extrême pauvreté et la faim.
  2. Assurer l'éducation primaire pour tous.
  3. Promouvoir l'égalité et l'autonomisation des femmes.
  4. Réduire la mortalité infantile.
  5. Améliorer la santé maternelle.
  6. Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d'autres maladies.
  7. Assurer un environnement durable.
  8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

Aujourd'hui, 8 réalisateurs se sont mobilisés autour du projet "8, le temps presse !" afin d'attirer l'attention sur les enjeux de ces objectifs et sur l'urgence de l'échéance qui approche. Ils ont pour cela chacun réalisé un court-métrage sur un des 8 thèmes, l'oeuvre globale formant le long métrage du projet "8, le temps presse !".

Planète-Urgence est partenaire de cette initiative, notamment sur le film de Gael Garcia Bernal qui traite du thème de l'éducation, domaine sur lequel PU agit avec son programme Kits Scolaires : pour 2 euros, vous financez la production locale (en Afrique) de kits scolaires pour les enfants des fmailles les plus démunies, leur permettant ainsi de pouvoir tout simplement aller à l'école et accéder à l'éducation.

Je vous encourage tous à regarder ces 8 courts métrages et à faire passer le message autour de vous pour sensibiliser le plus de monde possible ! Merci à vous :-)

Les liens importants :

mercredi 17 février 2010

carton ou conserves ?

Votre hyper-marché du coin a-t-il le sens de l'écologie ? On pourrait le croire quand on voit la façon dont les sacs plastique ont été éradiqués de nos supermarchés. Mais là c'était facile, le fait de passer à des sacs réutilisables a fait gagner des millions à nos grandes enseignes. Qu'en est-il quand le gain d'argent n'est pas évident ?

Je prends pour exemple les boîtes de conserve. Leur fabrication n'est pas des plus écologiques.

Si si, je vous assure. Avant l'étape "rouleau de papier toilette magique" ci-dessus, la conserve provient d'un mélange de charbon et de minerais de fer.

De toute évidence, l'emballage le plus écolo est bien sûr de ne pas utiliser d'emballage du tout. Mais nous vivons tous des vies trépidantes et on n'a pas forcément le temps de faire la cuisine tous les jours. Et puis les technologies évoluent. Il était temps, La boite de conserve en ferraille date de la fin du 18è siècle. On voit donc apparaître des emballages en carton dont les qualités de conservation sont les mêmes que nos bonnes vieilles boîtes en fer.

De plus, ces nouveaux emballages présentent pas mal d'avantages : - Ils sont plus légers - Ils ont une forme rectangulaire (les boîtes en acier étant cylindriques, on en met forcément moins sur une palette). Ca n'a l'air de rien, mais les coûts de transport sont souvent le nerf de la guerre pour les industriels. - Il n'y a plus de risque de se couper

La société Tetra Pak est le créateur de ce type d'emballage. Certaines marques, comme Bonduelle, ont déjà fait le choix de ce type d'emballage :

Il est intéressant de voir comment cela se passe au-delà de nos frontières. Par exemple, l'Allemagne a fait passer en 2003 une loi obligeant la consigne pour les emballages (cannettes et bouteilles en plastique). En Angleterre, une société peut être poursuivie en justice si elle ne recycle pas ses déchets en métal. On espère que ces mesures finiront par arriver en France. Vous avez peut-être entendu parlé de ces blagueurs de la RATP (*), qui dépensent des fortunes pour mettre en place des poubelles jaunes alors qu'au final les déchets atterrissent tous dans la même benne à ordures.

(*) "Régie Autonome des Transports Parisiens" ou "Rentre Avec Tes Pieds", selon les jours.

mardi 2 février 2010

Quand les tacos se mettent à l’hybride

On a tous dans la tête cette image de vieux taxis parisiens, de ces chauffeurs qui font la queue à la lisière des gares en mâchonnant un sandwich, la cigarette au bec (ou peut-être l’inverse). Et bien il semblerait que certaines choses ont changé ces derniers temps. Peut-être même que lesdites cigarettes font plus de fumée que les véhicules eux-mêmes. En effet, on voit de plus en plus de taxistes au volant de magnifiques Toyota Prius.

Pour rappel, la Prius est une voiture hybride électricité/essence, qui fonctionne en mode électrique à faible vitesse (idéal pour les embouteillages parisiens). En bref, ça fait du bien à vos poumons et à vos oreilles (l’électrique étant par défaut… silencieux). Depuis peu, le toit de la Prius intègre en option des capteurs solaires.

Revenons donc à nos taxis. Aujourd’hui, entre 2 et 10% des taxis parisiens sont des véhicules hybrides (principalement des Toyota Prius). D'une manière générale, ces véhicules sont très prisés des taxistes parce qu’ils consomment peu.

En plus, certaines grandes sociétés s'en servent pour mettre en valeur leur image de marque. La société de taxis G7, par exemple, compte déjà plus d’une centaine de Prius dans son réseau. Afin d’arriver à ce chiffre, G7 a mis en place sa propre subvention : 10 000 euros «d'avantages client» pour les chauffeurs qui achètent une Prius, sans compter les 750 euros du bonus écologique.

Certes, nous n’allons pas refaire le monde et le taxi reste un moyen de transport polluant. Mais il est agréable de voir que les choses évoluent dans le bon sens. Par ailleurs, les taxistes gardent généralement leur véhicule entre 18 mois et 3 ans. Ca veut dire que ces véhicules peu polluants auront une deuxième vie sur le marché de l’occasion.

Mon coup de cœur va à une société de transport de personnes du nom de Verture. Cette société parisienne a une flotte composée uniquement de de Toyota Prius (25 véhicules en tout). Par ailleurs, ils compensent leurs émissions polluantes à 100%. Si ça vous intéresse, c’est ici. Il existe également une autre société qui vient de démarrer dans le même domaine et s'appelle Ecocab.

Bon, et pour terminer en finesse : savez-vous pourquoi les taxis canadiens ont des problèmes pour se faire payer ?

jeudi 28 janvier 2010

Un toit, un avenir

Comme vous le savez si vous lisez mon blog, Planète Urgence est une association dont le but est d'aider les pays pauvres à se développer de manière autonome et durable. PU - comme on l'appelle entre nous ;-) - s'occupe donc principalement d'environnement et de développement dans la durée.

Cependant, avec ce qui s'est passé récemment en Haïti, notre directeur et son équipe ont décidé de faire une action particulière, comme cela avait été le cas pour le tsunami qui a frappé l'Asie du Sud, et cela même si PU n’est pas spécialiste des catastrophes et des secours d’urgence. Grâce à son réseau de professionnels de l’action de solidarité internationale, PU veut être présente auprès des populations d’Haïti pour commencer à bâtir avec elles un avenir durable.

C'est pourquoi en tant qu'ambassadeur de Planète Urgence, je me fais le relai de cette opération baptisée "Un toit, un avenir", dont les 2 volets sont :

  1. la réhabilitation de l'habitat (= aider à la reconstruction des maisons des sinistrés)
  2. le soutien économique par l'agrosylviculture paysanne afin que les familles puissent produire et distribuer des produits maraîchers et agricoles qui leur permettent de vivre de manière autosuffisante
Si le programme vous plaît, alors n'hésitez pas à faire un don pour nous aider à mener à bien cette opération !
Merci d'avance pour eux :-)

Liens :

mercredi 27 janvier 2010

Un nouveau rédacteur !

Lorsque j'ai ouvert mon blog en juillet 2006, je pensais pouvoir l'alimenter régulièrement en réflexions intéressantes et liens vers de l'information pertinente... mais le fait est que cela prend beaucoup de temps et qu'en 3 ans et demi, je n'ai publié "que" une soixantaine de billets, dont la plupart (47) traitent quand même d'environnement et de développement humain. Aussi, quand Michael m'a demandé si cela m'intéressait d'écrire des billets avec lui, j'ai trouvé l'idée excellente pour me motiver à nouveau et pour (re?)donner à ce blog le souffle qui lui manque :-)

Voilà donc, Michael, tu es le bienvenu !
On attend tous avec impatience ton 1er article ;-)

- page 1 de 8